On dit que l'âme d'un village est dans ses pierres… peut-être,
mais c'est surtout en chaque homme, femme, enfant qui jalonnent la vie de nos rues qu'on en trouve le ciment.
A chaque départ d'un des nôtres, on souffre dans nos coeurs, dans nos veines.
Jules, Louis, Oger, Camile, Lili, Yvette, Francine et tant d'autres, merci de nous avoir permis de grandir au milieu de votre amitié et votre amour. 
Il n'y avait aucune frontière entre nous, vous nous donniez votre cœur, partagiez vos joies et pansiez nos peines.
Merci pour toutes ces valeurs que vous nous avez transmises et qui font de nous des garants de l'amour de notre village.
Vos sourires, vos rides, resteront à jamais graver dans nos mémoires et dans nos pierres.
Falaënois, nous sommes une grande famille. N'oublions jamais nos racines, nos frères.
Ils vivent parmi nous, sentir leur présence c'est garder leur mémoire intacte.
Au revoir Ben, trouve la paix auprès de nos amis partis trop vite.
vous nous manquez tellement.
Le village souffre.